Témoignage d’une créatrice d’entreprise accompagnée par ESPACE POUR ENTREPRENDRE

lundi 25 avril 2016 par Espace pour Entreprendre

Ce témoignage a été diffusé sur le site http://www.creersaboite.fr/

Isabelle Mazarguil a créé le site internet NosJuniors.com, un espace dédié aux enfants âgés de 8 à 12 ans. Elle nous raconte son parcours d’entrepreneuse, son quotidien de mère de famille et les appuis dont elle a bénéficié pour mettre toutes les chances de son côté.

Pouvez-vous présenter votre entreprise et son activité ?

Juniors & Co, société éditrice du site www.NosJuniors.com, a vocation à être l’entreprise spécialiste des enfants entre 8 et 12 ans et leurs parents. Les 8-12 ans, que nous appelons les Juniors, sont une tranche d’âge merveilleuse et à part, entre enfance et adolescence, finalement peu connue et à laquelle peu d’offre est dédiée… pour le moment. Ayant identifié ce manque et l’absence d’information dans la presse parentale à leur sujet, nous avons commencé par créer NosJuniors.com, le 1er site éditorial (web-magazine) dédié aux parents des 8-12 ans. S’en suivra un site de vente en ligne réunissant des produits dédiés ainsi qu’une structure de conseil. NosJuniors.com a vocation à être le site réflexe des parents des 8-12 ans, dont il réunit la communauté au travers d’espaces dédiés. En tant que magazine, nous avons une exigence forte sur le contenu et la qualité éditoriale, et travaillons avec une équipe de journalistes. En terme d’offre commerciale, nous proposons aux entreprises / marques visant les 8-12 ans d’élaborer des contenus éditoriaux propriétaires (brand content) visant à faire entrer la marque et ses produits dans l’esprit des parents par le contenu plus que par la publicité pure, en créant un vrai dialogue. En tant que média, nous offrirons sous peu également la possibilité de s’abonner, et la vente de certains dossiers une fois tombés en archive.

Quel a été votre parcours avant la création de cette entreprise ?

De formation commerciale (ESSCA - diplômée en 2000) spécialisée en marketing des services, j’ai d’abord passé 8 ans dans l’industrie touristique, dans différentes fonctions pour finir directrice marketing de Jet tours puis de Thomas Cook. Une expérience particulièrement enrichissante dans un secteur finalement peu structuré en la matière, dans lequel l’esprit d’entreprendre était à la manœuvre. J’y ai d’ailleurs créé plusieurs marques, lancé de nouveaux produits, initié des partenariats nouveaux : bref, testé ma capacité à entreprendre.

Quelles étaient vos motivations pour créer une entreprise ?

J’ai toujours voulu entreprendre. J’ai un vieux rêve d’enfance : racheter un vieux château en ruine pour en faire un hôtel des mille et une nuits dans mon Périgord d’origine. Ce rêve est toujours là, mais le réalisme m’a rattrapé : il fallait que j’y aille par étape. Au cours de mes études, j’ai suivi les cours d’une des premières chaires destinée à la création d’entreprise à l’ESSCA. Puis, je me suis, pour commencer, confrontée au monde professionnel. Enfin, en presque 10 ans, j’ai travaillé pas moins de 5 projets de création. Leur point commun étant toujours les moyens démesurés qu’il fallait pour les lancer ! Finalement, c’est en me baladant avec mon fils en 2008 que j’ai eu le déclic de NosJuniors.com : rien n’était fait pour la tranche d’âge des 8-12 ans, et encore moins pour aider leurs parents à s’y retrouver. Je me suis imaginée avec mon fils de 8 ans et ne pas savoir comment l’accompagner dans sa vie scolaire, l’habiller, lui faire aimer la lecture… Il fallait combler le manque. Le rachat de Jet tours par Thomas Cook et le sentiment de finalement plus être en phase avec mon métier m’ont donné le courage de me lancer : à 30 ans, il était temps ! Mon mari et moi avions envie de donner un petit frère ou une petite sœur à notre fils, c’était maintenant ou… dans longtemps. Alors ma fille a baigné dans une ambiance de création d’entreprise dès sa conception, et, chose formidable, a été adorable dès la naissance et m’a accompagnée partout dans le processus de création.

Comment gérez-vous le fait d’être entrepreneuse et mère de deux enfants en bas âge ?

La véritable clé pour se lancer dans ce genre d’aventure c’est d’avoir le soutien maximal de ses proches, et surtout de son conjoint ! Mon conjoint a été élevé dans une famille de commerçants : il a donc toujours baigné dans une atmosphère de gens indépendants, qui ont l’habitude de conjuguer beaucoup de choses en même temps. Sans son soutien, je ne pourrais pas y arriver. Ensuite, gérer tout en même temps c’est aussi beaucoup d’organisation - avec un grand O, je le souligne. Le fait d’être entrepreneuse me donne beaucoup de liberté dans la gestion du temps et des horaires. Personne ne me retient au bureau si j’ai besoin de m’absenter, ou si je dois prendre une journée… Mais la réalité, c’est aussi que je cours tout le temps. Ceci dit, c’est le cas de beaucoup de mères qui travaillent, salariées ou chefs d’entreprises. Je crois finalement que la vraie différence quand on est mère et chef d’entreprise, c’est qu’il est plus difficile de se couper de son travail une fois qu’on est rentrée à la maison. En ce sens, prendre un bureau à l’extérieur de la maison m’aide à séparer vie professionnelle et familiale. Je tiens aussi à aller chercher mes enfants chez la nounou tous les soirs, et à m’occuper du bain, du repas, quitte à retravailler ensuite quand ils sont couchés.

Quel a été votre parcours de créatrice d’entreprise ? Un parcours classique : inscrite à Pôle Emploi je suis entrée dans le parcours Créateur d’entreprise et me suis ensuite renseignée sur les possibilités de formation à la création d’entreprise. C’est ainsi que je suis entrée en relation avec Marie-José Castillo, directrice d’Espace pour entreprendre, une formidable association d’aide à la création d’entreprise basée dans le Val de Marne. Elle m’a aidée à évaluer mes besoins et m’a orientée sur le programme Cap Entreprise, dans le cadre duquel j’ai effectué une formation d’un peu plus d’un mois en création d’entreprise. Ce passage a été très important car, en pleine étude de marché et construction de mon business plan, j’ai pu poser mes questions à des professionnels et être accompagnée. Par la suite, j’ai posé ma candidature et j’ai été acceptée en pré-incubation chez Paris Pionnières, incubateur au féminin de la ville de Paris. J’y ai bénéficié d’un accompagnement différent, très professionnel, et de l’ouverture sur un réseau. Enfin, j’ai suivi le processus classique du dispositif Nacre, sur les conseils d’Espace pour entreprendre. J’ai sollicité un prêt d’honneur complémentaire à mon prêt bancaire auprès de France Initiative et je suis, maintenant que la société est créée, suivie en Nacre phase 3. Depuis l’immatriculation et après avoir passé le comité de sélection, je suis incubée chez Paris Pionnières et y suis hébergée.

Quel a été l’apport de ces différents appuis ? Le soutien et l’accompagnement d’Espace pour Entreprendre m’ont permis d’y voir clair dans le processus et ses étapes. L’association m’a mise en relation avec des contacts qui se sont révélés importants et m’a apporté un regard extérieur pertinent. Ma formation en création d’entreprise s’est révélée elle aussi payante : le partage d’expérience est particulièrement enrichissant et l’entrainement à la formulation du projet, du produit, du concept, etc. est essentielle. Enfin, mon intégration au sein de Paris Pionnières est pour moi l’une des fondations essentielles : à la fois par le professionnalisme de l’accompagnement, l’ambiance de réseau et la bienveillance vigilante de l’organisation. Pour finir, le démarrage d’une activité dans une atmosphère de travail conviviale représente des conditions idéales de lancement.

Quels sont les projets de votre entreprise ?

A ce stade nous creusons notre sillon et sommes en train de créer le fameux "contrat de lecture" avec nos lecteurs. La communauté s’étoffe et les fonctionnalités du site se développent pour le rendre plus attractif fonctionnellement. Nous avons lancé plusieurs animations et la prochaine, le concours de la Plus Jolie Grimace, promet d’être un rendez-vous important. Parallèlement l’activité de prospection commerciale et de communication bat son plein. Je pense déjà à l’avenir et suis en train de construire le plan de développement du site de e-commerce avant de faire probablement appel à des financements extérieurs pour financer notre développement.

Auriez-vous trois conseils à donner à un créateur d’entreprise ?

Prendre le temps qu’il faut et ne pas en avoir peur : un projet se mûrit, se confronte (aux autres avis, opinions, approches, car il faut en parler), évolue dans le temps et c’est très bien. Savoir s’entourer et frapper aux portes : j’ai trouvé mon bonheur dans le cadre associatif d’Espace pour Entreprendre et le cadre de réseau de Paris Pionnières. Une oreille et un regard différent sont essentiels. Etre conscient, autant que possible, que tout prend toujours du retard et l’anticiper dans ses documents financiers. Là encore, le retard n’est pas forcément une mauvaise chose car tout change "lorsqu’on y est" : le retard permet alors d’être agile et réactif.

Contacts :

Creersaboite.fr

NosJuniors.com

Site internet : www.nosjuniors.com E-mail : contact@nosjuniors.com

Paris Pionnières

26 rue du Chemin Vert - 75011 Paris Tél. : 01 44 88 57 70 E-mail : contact@parispionnieres.org Site internet : www.parispionnieres.org


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 179469

Site réalisé avec SPIP 1.9.2b + webmaster

     RSS fr RSSTémoignages & créations   ?

Creative Commons License